8 fruits à cueillir en hiver

Eh non, les fruits ne poussent pas que l'été ! Les fruits exotiques se récoltent de décembre à mai, mais difficile de cultiver un bananier productif en France. Redécouvrez les fruits cultivables dans nos contrées en cette période rigoureuse !

L'arbousier

L'arbousier
© Daniel CC BY NC SA 2.0 / Flickr

D'octobre à décembre, vous pourrez vous régaler de l'arbouse ! Ce fruit ressemble un peu à un litchi avec sa couleur rouge-orangé et sa chair blanche, acidulée et sucrée.

On peut la manger :

  • Crue, malgré sa saveur un peu fade, on tombe parfois sur des fruits particulièrement sucrés. La texture farineuse s'estompe après la pluie.
  • Cuite, elle est excellente en confiture, compote et sert à la confection de liqueurs.

À noter : les petites graines qu'elle contient peuvent causer des coliques, à consommer donc avec modération.

Le plaqueminier de Chine

Le plaqueminier de Chine
© PTorrodellas CC BY NC 2.0 / Flickr

En novembre-décembre, vous pourrez goûter au kaki, fruit du plaqueminier de Chine.

À noter : si la peau fine est comestible, on a pourtant l'habitude de la peler.

La pulpe douce et relativement ferme varie du orange au brun clair peut être légèrement âpre si elle n'a pas subit de période de gel.

  • Riche en vitamine C, fer, magnésium et phosphore, le kaki est idéal pour soutenir ses défenses mises à mal en hiver.
  • Il a de nombreux autres bienfaits et est notamment reconnu pour ses vertus expectorantes, diurétiques et laxatives.

Bon à savoir : au nord du Japon, on utilise les feuilles pour envelopper les kakinohasushi.

Le cognassier du Japon

Le cognassier du Japon
© Frederique Voisin-Demery CC BY 2.0 / Flickr

Le coing est un fruit jaune vert, parfois aux nuances pourpres. Sa saveur légèrement amère et aigre est toutefois très parfumée. On peut le consommer de septembre à novembre, toujours cuit :

  • en gelée ou en compote, mélangé à des pommes ou des poires ;
  • à la vapeur, il produit un jus de cuisson sucré, agréable à boire.

Ses vertus médicinales sont reconnues en Chine depuis plus d'un millénaire :

  • Le kaki soulage les diarrhées et les indigestions.
  • Il détend les muscles, relâche les tendons.

À noter : le kaki est un fruit astringent (amer et ayant la propriété de resserrer les tissus).

Le kumquat

Le kumquat
© Choo Yut Shing CC BY NC SA 2.0 / Flickr

De novembre à mai, régalez-vous des kumquats ! Ces petits agrumes peuvent se consommer confits ou frais, avec l'écorce.

Leur saveur un peu acide les rend délicieux :

  • En sorbet ou en confiture.
  • En accompagnement de viandes, poissons ou volailles.
  • Cueillis sur l'arbre !

Bon à savoir : cet arbuste peut être cultivé en intérieur. Idéal pour éviter la gelée !

Le grenadier

Le grenadier
© Thinkstock

Ce fruit exotique a besoin d'un climat méditerranéen ou océanique et peut donc tout à fait être cultivé en métropole.

S'il est comestible, il n'a parfois pas de grand intérêt gustatif par l'importance de jus qu'il produit. Aussi, mieux vaut choisir une variété juteuse avec laquelle vous pourrez confectionner :

  • Du sirop de grenade (la grenadine est un mélange de plusieurs fruits rouges).
  • Du jus de grenade, très rafraîchissant.
  • Des décorations sur vos desserts.

L'eleagnus / le chalef

L'eleagnus / le chalef
© Lotus Johnson CC BY NC 2.0 / Flickr

En mars, vous pourrez essayer le fruit du chalef, parfois appelé goumi.

Ses baies acidulées et sucrées de la taille d'une olive sont charnues et comestibles chez certaines espèces.

  • Crus et bien mûrs, ils perdent un peu de leur astringence et on peut également les picorer sur l'arbre.
  • Crus, on en extrait le jus puis on le fait cuire en gelée.
  • Cuits, on en fait des confitures et même du vin.

Le châtaignier

Le châtaignier
© Thinkstock

Eh oui, la châtaigne est un fruit ! La bogue épineuse qui les protège vous offre entre 3 et 4 de ces fruits, de fin septembre à mi-novembre.

Bon à savoir : ce qu'on appelle « marron » est une variété de châtaigne utilisée en confiserie. En revanche, les marrons du marronnier, eux, ne sont pas comestibles !

Auprès de la cheminée, rien de tel que de décortiquer ces akènes :

  • grillées, au four ou à la cheminée ;
  • pour les cuire et en faire une purée très appréciée lors des fêtes de fin d'année.

Fraîche, elle est aussi riche en vitamine C qu'un citron, et deux fois plus calorique d'une pomme de terre !

L'oranger

L'oranger
© Thinkstock

Le grand classique de l'hiver, l'agrume le plus consommé quand la neige tombe, c'est l'orange ! De novembre à juillet on peut trouver de nombreuses variétés.

  • Les oranges « à jus », aussi appelées oranges blondes.
  • L'orange amère est celle qui résiste le mieux au froid. En confiture, elle fait des merveilles.
  • Les Navels sont à distinguer des sanguines qui sont reconnaissables par leur nuances rouge-orangé. Les premières n'ont presque pas de pépins et sont délicieuses coupées en rondelles saupoudrées de cannelle.

Pages Jaunes vous en dit plus

Consultez notre Guide du verger. Ensuite, grâce à nos fiches plantes, découvrez comment planter et cultiver les arbres fruitiers !

Quelques fiches pratiques pour vous guider pas à pas :

Allez plus loin avec nos contenus :

Ces pros peuvent vous aider