Comment faire pousser du raisin

Sommaire

La vigne à vin et le raisin de table appartiennent tous deux à l’espèce Vitis vinifera sativa. Cependant, il existe des cépages destinés à la fabrication du vin et d'autres à la production de raisins de table.

Moyennant une plantation attentive et quelques soins réguliers, il est tout à fait possible de faire pousser du raisin de table dans votre jardin, voire sur votre terrasse ou votre balcon, en le cultivant en pot.

1. Choisissez bien votre raisin de table

  • Choisissez d'abord une ou des variétés adaptées à votre climat, car toutes les vignes de table ne se cultivent pas dans toutes les régions de France.
  • Ensuite, pour vous simplifier la vie, optez pour des variétés résistant bien aux maladies. En effet, le principal problème lorsque l’on veut faire pousser du raisin dans son jardin est sa sensibilité aux maladies, mildiou et oïdium en tête. Jetez par exemple votre dévolu sur la gamme Ampelia®, créée par l’INRA (devenu institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement - INRAE - le 1er janvier 2020), qui nécessite peu ou pas de traitement. Elle offre en outre d’autres améliorations appréciables, comme une peau moins épaisse et pas ou peu de pépins :
    • 'Ampelia® Perdin' : raisin doré et parfumé ; il peut se cultiver dans toute la France.
    • 'Ampelia® Amandin' : raisin blanc, ovale et musqué ; il se cultive uniquement dans l’Ouest, le Centre et le Sud de la France.
    • 'Ampelia® Candin' : raisin doré et musqué ; il se cultive uniquement dans l’Ouest, le Centre et le Sud de la France.
    • 'Ampelia® Aladin' : raisin noir et rond ; il se cultive uniquement le Sud de la France.

Bon à savoir : le muscat bleu, créé en Suisse dans les années 1930, est également un raisin peu sensible aux maladies, qui se cultive dans toute la France.

2. Plantez votre raisin

Plantez votre raisin de table au bon moment

Plantez la vigne à l’automne et jusqu’au printemps, toujours en dehors des périodes de gel intense.

Choisissez bien l’exposition et le sol

Offrez à votre vigne :

  • une exposition ensoleillée (sud ou sud-est) ;
  • un sol impérativement bien drainé, qu’il soit sableux, calcaire ou caillouteux.

Bon à savoir : les sols argileux sont les moins favorables, mais peuvent éventuellement convenir s’ils sont parfaitement drainés.

Consulter la fiche pratique

Prévoyez un support

La vigne est une liane qui a besoin d’un support où accrocher ses vrilles. Utilisez par exemple :

  • une tonnelle ou une pergola sur laquelle votre vigne formera une treille ;
  • des fils tendus sur un mur ;
  • un treillage (éventuellement un treillage léger adapté aux pots et jardinières si vous faites pousser du raisin sur votre balcon).
Consulter la fiche pratique

Plantez votre raisin de table dans les règles de l’art

  • Faites un trou de bonnes dimensions (40 × 40 cm) à la fourche bêche et déposez au fond une poignée d’engrais organique ou de compost bien mûr.
  • Mettez votre plant en terre en laissant le point de greffe légèrement au-dessus du sol.
  • Tassez modérément avec le pied et arrosez.
  • Immédiatement après la plantation, taillez le jeune plant à 2 yeux (2 bourgeons) pour favoriser son enracinement.

À noter : au cours des 3 premières années, veillez particulièrement à ne pas laisser le nouveau plant souffrir de sècheresse.

3. Entretenez votre vigne pour obtenir de beaux raisins

Taillez votre vigne

Bon à savoir : les raisins apparaissent sur les rameaux de l’année, dans leur premier tronçon, les extrémités ne produisant que des feuilles et des vrilles.

  • En hiver, effectuez les tailles obligatoires :
    • Coupez à la base les rameaux de l’an passé, qui ont porté des grappes.
    • Coupez les rameaux chétifs.· 
    • Taillez les rameaux de l'année à 2 yeux (2 bourgeons).
    • Supprimez les gourmands à la base (comme pour les rosiers).
  • En été, taillez de façon optionnelle, pour obtenir des raisins encore plus savoureux :
    • Supprimez les rameaux qui ne portent aucune grappe.
    • Pincez (taillez) les rameaux très vigoureux à 2 feuilles après les grappes.
    • Éclaircissez votre vigne en supprimant quelques grappes en surnombre : gardez-en 5 par rameau.
    • Retirez les feuilles qui recouvrent les grappes pour que celles-ci reçoivent plus de soleil.
Consulter la fiche pratique

Favorisez la récolte de beaux raisins

  • En hiver, griffez légèrement le sol et renouvelez l’apport d’engrais organique ou de compost bien mûr.
  • En été, paillez le pied de votre vigne, à la fois pour limiter le développement des mauvaises herbes et pour le protéger de la sécheresse.
  • Pour la préserver des maladies, plantez des aromatiques à côté de votre vigne (lavande, sauge, origan…) comme vous le feriez pour des rosiers. D’une manière générale, plus vous favoriserez la biodiversité dans votre jardin, moins votre vigne sera exposée aux maladies.
Consulter la fiche pratique

Bon à savoir : traditionnellement, on traite préventivement la vigne avec de la bouillie bordelaise contre le mildiou et avec du soufre contre l’oïdium. Toutefois, si vous avez planté des variétés peu sensibles aux maladies, vous pouvez en règle générale vous passer de ces traitements préventifs.

Consulter la fiche pratique

4. Entretenez votre vigne pour obtenir de beaux raisins

Taillez votre vigne

Bon à savoir : les raisins apparaissent sur les rameaux de l’année, dans leur premier tronçon, les extrémités ne produisant que des feuilles et des vrilles.

  • En hiver, effectuez les tailles obligatoires :
    • Coupez à la base les rameaux de l’an passé, qui ont porté des grappes.
    • Coupez les rameaux chétifs.· 
    • Taillez les rameaux de l'année à 2 yeux (2 bourgeons).
    • Supprimez les gourmands à la base (comme pour les rosiers).
  • En été, taillez de façon optionnelle, pour obtenir des raisins encore plus savoureux :
    • Supprimez les rameaux qui ne portent aucune grappe.
    • Pincez (taillez) les rameaux très vigoureux à 2 feuilles après les grappes.
    • Éclaircissez votre vigne en supprimant quelques grappes en surnombre : gardez-en 5 par rameau.
    • Retirez les feuilles qui recouvrent les grappes pour que celles-ci reçoivent plus de soleil.
Consulter la fiche pratique

Favorisez la récolte de beaux raisins

  • En hiver, griffez légèrement le sol et renouvelez l’apport d’engrais organique ou de compost bien mûr.
  • En été, paillez le pied de votre vigne, à la fois pour limiter le développement des mauvaises herbes et pour le protéger de la sécheresse.
  • Pour la préserver des maladies, plantez des aromatiques à côté de votre vigne (lavande, sauge, origan…) comme vous le feriez pour des rosiers. D’une manière générale, plus vous favoriserez la biodiversité dans votre jardin, moins votre vigne sera exposée aux maladies.
Consulter la fiche pratique

Bon à savoir : traditionnellement, on traite préventivement la vigne avec de la bouillie bordelaise contre le mildiou et avec du soufre contre l’oïdium. Toutefois, si vous avez planté des variétés peu sensibles aux maladies, vous pouvez en règle générale vous passer de ces traitements préventifs.

Consulter la fiche pratique

Ces pros peuvent vous aider