Praliner les racines des arbres et arbustes

Sommaire

Praliner les racines des arbres et arbustes consiste à enrober leurs racines nues et fragiles d’un mélange hydratant et protecteur, appelé pralin.

Cette fiche pratique vous explique comment fabriquer un pralin et comment l’utiliser au mieux afin de favoriser une bonne reprise de vos arbres et arbustes après la plantation.

Zoom sur le pralinage

Les arbres et arbustes s’achètent soit en conteneur, soit à racines nues.

Les arbres à racines nues se plantent en automne et offrent différents avantages : le choix est plus grand que pour les arbres et arbustes en conteneur (notamment en ce qui concerne les rosiers), ils sont moins lourds à manipuler et souvent moins chers que les végétaux en conteneur. Par contre, leurs racines sont plus fragiles, se dessèchent vite et la reprise de la végétation est plus délicate.

Le pralinage des racines est une opération qui consiste à enrober les racines nues d’un mélange appelé « pralin », ayant pour but :

  • De réhydrater rapidement les racines nues, souvent un peu desséchées.
  • De favoriser la cicatrisation des racines coupées et l'émission de nouvelles racines.
  • D'enrober les racines de telle sorte qu’après la plantation, il ne subsistera aucune poche d’air nocive entre la terre de plantation et les racines de l’arbre ou arbuste replanté.
  • Et finalement d'aider la bonne reprise végétale après la plantation.

1. Préparez le pralin

Il existe deux façons de préparer un pralin : le préparer à partir de pralin acheté dans le commerce ou fabriquer soi-même son pralin.

Préparez du pralin acheté dans le commerce

Du pralin tout fait est vendu en seau dans les jardineries. Il suffit de l'allonger d'eau en suivant les instructions de la notice.

Recette du pralin

Le pralin traditionnel est fabriqué à partir de terre, d’eau et de bouse de vache. Fabriquez-le de la manière suivante :

  • Utilisez un grand contenant adapté à la taille des racines, par exemple une grande poubelle.
  • Mettez-y de l’eau, de préférence de l’eau de pluie.
  • Émiettez de la terre de votre jardin et ajoutez-la dans l’eau.

À savoir : la terre fine des taupinières est idéale pour confectionner un pralin.

  • Si vous en avez, ajoutez de la bouse de vache, mais vous pouvez la remplacer par du compost bien mûr.
  • Versez enfin un verre de lait dans le récipient (facultatif, il est réputé améliorer l’enrobage des racines).
  • À l’aide d’un bâton, mélangez bien l’ensemble jusqu’à obtenir une mixture homogène.

Note : la bonne consistance est celle d’une boue ni trop fluide (elle doit bien adhérer aux racines), ni trop compacte (on doit pouvoir bien y tremper les racines). Selon les cas, ajoutez un peu d’eau ou un peu de terre pour obtenir la consistance voulue.

2. Pralinez les racines d'un arbre ou d'un arbuste

Effectuez le pralinage dès l’achat ou la réception des végétaux, sans attendre que les racines se dessèchent :

  • Avec un sécateur bien affûté, habillez (c’est-à-dire retaillez) toutes les racines trop longues pour être étalées convenablement dans le trou de plantation, ainsi que toutes les racines endommagées ou mortes.
  • Mettez les racines à tremper pendant 24 heures dans le récipient contenant le pralin, afin de leur assurer une bonne réhydratation.
  • Dès que vous sortez votre arbre ou arbuste du pralin, procédez sans attendre à sa plantation.

Ces pros peuvent vous aider