Fabriquer une tour à fraisiers

Sommaire

Cultiver des fraisiers en hauteur permet de gagner de la place et de réaliser une culture hors-sol sur un balcon ensoleillé lorsque l'on n'a pas de terrain. Ces fontaines à fraises offrent aussi l'avantage d'être très esthétiques même si les rendements sont généralement moins élevés qu'en pleine terre. Il existe plusieurs manières de procéder, sachant que les jardineries proposent aussi des pots à fraisiers, souvent de faible hauteur.

Voici les étapes à suivre pour fabriquer une tour à fraisiers à partir de matériaux de récupération.

Zoom sur la culture dans une tour à fraisiers

Quelques paramètres sont importants à considérer pour réussir la culture dans une tour à fraisiers pendant 2-3 années :

  • Le substrat doit être riche, drainant et surtout ne pas trop se tasser avec le poids des couches supérieures.
  • L'ensoleillement doit être d'au moins 6 heures par jour. Une rotation de la tour est souvent nécessaire pour que tous les plants soient correctement ensoleillés, à moins de réserver la face nord à des plantes moins exigeantes, comme des salades ou du persil.
  • L'arrosage doit être très suivi, surtout si le diamètre de la tour est faible, car le dessèchement du terreau est plus rapide qu'en pleine terre.

1. Choisissez un contenant adéquat

La surface du contenant sera percée de trous espacés de 15-20 cm en tous sens, placés en quinconce et destinés à recevoir pour chacun d'entre eux un plant de fraisiers. Des plantes moins exigeantes en soleil seront plantées dans les trous orientés au nord, à moins de faire tourner la colonne tous les 2-3 jours.

  • Utilisez :
    • soit un tube en PVC d'un diamètre au moins égal à 20 cm et d'une hauteur de 1 m maximum pour éviter un tassement important à la base ;
    • soit un bidon ou une poubelle de récupération faisant une hauteur de 1 m maximum, posé éventuellement sur des roulettes pour faciliter son déplacement. On peut introduire plus de terre dans un bidon que dans un tube, cela permet aux plantes de résister davantage à la sécheresse et aux chaleur estivales.
  • Marquez l'emplacement des trous avec un marqueur de façon à commencer à 10 cm du sommet du contenant et à laisser 15-20 cm entre 2 trous consécutifs. Alternez le marquage d'un rang à l'autre.
  • Comptez le nombre de trous pour connaître le nombre de plants à installer.

Bon à savoir : ce travail de plantation peut se réaliser de la fin juillet à septembre (période où l'on peut récupérer des stolons) ou bien au printemps.

2. Percez le contenant pour la tour à fraisiers

Cas 1: percez un tube en PVC ou un bidon avec une scie cloche

  • Utilisez une scie cloche de 6-7 mm de diamètre et tenez fermement la foreuse penchée de façon à ne pas dégager toute la rondelle sur la partie inférieure du trou.
  • Chauffez la partie attenante à l'aide d'un décapeur thermique ou d'un chalumeau afin de ramollir le plastique et repliez la rondelle vers l'extérieur. Elle forme ainsi un rebord qui permet de retenir la terre.
Consulter la fiche pratique

Cas 2 : perforez un bidon avec une meuleuse

  • Avec la meuleuse équipée d'un disque très fin, réalisez des fentes horizontales d'environ 8 cm à l'emplacement prévu de chacun des trous.
  • Posez le bidon à l'endroit puis chauffez le tour d'une fente jusqu'à ce que le plastique commence à cloquer.
  • introduisez alors en force et en biais le goulot d'une bouteille en verre de 75 cl jusqu'au milieu de la bouteille (l'opération doit faire rentrer la partie supérieure de la fente tandis que la partie inférieure doit ressortir du bidon). La bouteille imprime ainsi une forme en balconnet qui se solidifie au bout de 2 min de refroidissement.
Lire l'article

Faites les finitions

  • Passez une râpe à bois ou du papier de verre sur les découpes pour adoucir les bords.
  • Dans le cas du bidon, réalisez 5-6 trous de drainage dans le fond à l'aide d'une perceuse munie d'une mèche à métal de 1 cm de diamètre.

3. Réalisez un tube d'irrigation

Vous avez besoin d'un tube de 5 cm de diamètre et de 70 cm de long. Une fois percé, ce tube amènera l'eau en profondeur dans la tour.

  • À l'aide d'une perceuse équipée d'une mèche à métal de 0,5 cm, percez des trous tous les 5 cm en tous sens tout autour du tube.
  • Avec une scie à métaux, coupez en biais l'une des extrémités du tube afin de faciliter l'arrosage.
  • Enroulez le tube dans un feutre géotextile retenu par une ficelle afin d'éviter que les trous ne se bouchent.

4. Préparez le substrat de la tour à fraisiers

Le substrat doit être suffisamment riche en matière organique, drainant et ne pas trop se tasser pour que les plantes du bas de la colonne ne soient pas asphyxiées, écrasées par le poids de la tour. Ces propriétés résultent souvent de mélanges savants d'éléments drainants (sable, perlite, fibres de bois, fibres de coco…) et d'éléments rétenteurs d'eau et de minéraux (terreaux, argile, tourbe, compost, coco...). Dans tous les cas, le pH du substrat doit être compris entre 5,5 et 7.

Exemple 1 : mélangez 30 à 50 % de sable grossier, de perlite, d'écorce, de B.R.F ou de fibre de coco grossière à 25 % de terreau, de tourbe ou de fibre de coco fine et 25 % de bon compost ou 2-3 poignées d'engrais organique pour fraisiers.

Exemple 2 : mélangez 50 % de terre de jardin non calcaire, 25 % de terreau de feuilles et 25 % de sable.

Bon à savoir : utilisez une fibre de coco destinée à un usage horticole pour tous types de plantes et de bonne marque car ce produit peut entraîner bien des déboires comme un excès de sodium, de potassium, une carence en azote, en calcium, en fer… Il doit être composé de plusieurs tailles de particules afin d'offrir une très bonne aération de la zone racinaire et un grand pouvoir de rétention d’eau à court et à long terme.

5. Installez les fraisiers dans la tour

  • Pour éviter que la terre ne ressorte par les trous au moment du remplissage, bouchez les trous avec du gros scotch.
  • Versez des cailloux ou des billes d'argile sur 2-3 cm d'épaisseur au fond du bidon pour assurer un parfait drainage. La colonne en PVC qui n'est pas bouchée à son extrémité est fichée dans le sol ou stabilisée par un socle si vous la posez sur une surface dure.

Bon à savoir : l'arrosage de la tour entraîne le ruissellement d'un liquide noir riche en fertilisants tachant le sol, que vous pouvez récupérer en plaçant la tour sur un trépied avec une soucoupe placée sous les trous de drainage du bidon. Reversez ensuite le liquide sur la tour. Notez bien qu'un professionnel contrôlerait le contenu de ce liquide pour adapter sa fertilisation. En cas de doute, reversez ce liquide dans vos massifs.

  • Remplissez les 30 premiers centimètres de la colonne avec le substrat.
  • Introduisez le tube d'arrosage au centre de la colonne avec le bout taillé en biais vers le haut, dépassant du bidon.
  • Finissez de remplir toute la colonne avec le substrat.

Astuce : placez du compost à moitié décomposé vers le centre de la colonne de façon à ce qu'il ne soit pas en contact direct avec les racines.

  • Arrosez copieusement afin de tasser correctement le substrat avant de planter les fraisiers.
  • Ôtez les scotchs et attendez une journée avant de planter les fraisiers afin que le substrat se ressuie.
  • Veillez à ce que les racines soient bien étalées. Recoupez celles qui sont abîmées.

Pour obtenir une récolte continue de fraises de mai jusqu'aux gelées, mélangez des variétés hâtives, tardives et remontantes. Pensez à les arroser régulièrement, surtout pendant la formation des fruits.

Ces pros peuvent vous aider